Certains députés n'utilisent ni Facebook, ni Twitter ...

Publié le par France

... et s'en vantent ! Ils participent à l'élaboration de lois sur INTERNET, le numérique, l'univers digital. Comment peut-on légiférer sur des questions que l'on ne connaît même pas, car ils ne pratiquent pas ces nouveaux usages au quotidien ?

Et dire que plus de 18 millions de leurs compatriotes (et électeurs !) sont sur Facebook, et quelques millions sur Twitter, LinkedIn, Viadeo ...

 

Sincèrement, je m'interroge. Je vous interroge. Quelle légitimité leur accorder ?

France

 

PS : Cette chronique fait suite à l'aveu public (relayé par la chaîne lcpan.fr) d'un député, lors de la séance de la Commission "DROITS de l'individu et révolution numérique" en août 2010, à l'Assemblée Nationale, en présence de l'expert DOMINIQUE WOLTON. Qui lui-même n'utilise pas Facebook, alors que c'est l'un des grands spécialiste de l'information et de la communication depuis une trentaine d'années ; un expert reconnu du CNRS.

 

Comment peut-on rester hors de son époque et nier le bouleversement irréversible qui est en cours ?


re-PS : A signaler, un numéro HORS-SERIE de Micro Portable vient de paraître en kiosque : le guide 2010-2011 des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn et Viadeo). Prix : 9,50 €.  Malheureusement, tous les potentiels et les intérêts professionnels (pour une entreprise ou une collectivité territoriale) des réseaux sociaux n'y sont pas assez développés. Sans doute l'objet d'un autre Hors-Série, réalisé par un confrère de la presse "pro" ?  ;+)

 

 


Publié dans BlogZine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article