L'Internet des objets : la communication MtoM

Publié le par France


L'Européen moyen possède aujourd'hui au moins un objet connecté à l'Internet, qu'il s'agisse d'un ordinateur ou d'un téléphone portable. Cependant, le nombre de dispositifs connectés à peine visibles, plus complexes et plus mobiles de notre environnement, sera multiplié par cent, voire mille, dans les prochaines cinq à quinze années ... Lire la suite et source : ITR Manager

L'Internet des objets ? La Commission Européenne travaille sur un plan d'action pour en assurer un développement "maîtrisé".
Voici son programme, en 12 points :

- Gouvernance & décentralisation ;
- Protection de la vie privée et des données numériques ;
- Le droit au silence des composants (le citoyen doit avoir le pouvoir désactiver les puces RFID) ;
- Prise en compte des risques émergents : assurer la confiance et la sécurité ;
- Le rôle de l'Internet des objets (dans la vie quotidienne) ;
- Standardisation (interopérabilité) et évolution de la normalisation ;
- Partenariat public-privé en cours d'élaboration ;
- Innovation  (projets pilotes valorisant les applications déployables, interopérables, sécurisées et respectueuses de la vie privée ;
- Information du Parlement et le Conseil sur les avancées des applications ;
- Dialogue et partage des bonnes pratiques ;
- Environnement (impact et filière de recyclage des puces RFID) ;
- Statistiques : Eurostat publiera les premiers chiffres sur l'utilisation des technologies RFID en décembre 2009.

J'espère que ces statistiques seront diffusées lors du Salon du même nom les 8 et 9 décembre à Paris ...
Et j'imagine que cet Internet des objets reposera sur une architecture IPv6, permettant l'attribution d'adresse IP à ... l'infini ou presque, et ce, pour le monde entier...  De biens larges perspectives ... technologiques. Quant à notre "humanité" ?

France

PS / A propos de communication, on peut s'étonner aussi du faible nombre de blogs des commissaires européens en 2009.

Publié dans SCIENCES & FUTUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article