Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Définition de l'identité numérique ?

Publié le par France


En France, pendant qu'un débat sur l'Identité Nationale refait surface, je m'interroge sur la nécessité - urgente - d'un débat sur la définition de l'identité numérique. L'Internet Society France a récemment organisé un dîner débat sur ce sujet (ou, plus exactement, sur l'usurpation d'identité). Mais au fait, quelle est la définition d'une identité numérique ? C'est la question que j'ai posée à quelques personnes de mon entourage. Réponses.


JM Billaut - Gourou du Net - Président d'honneur Atelier BNP/Paribas
"vaste sujet. Pour moi il n'y a pas d'identité numérique. Il n'y a qu'une identité civile, à condition qu'on l'utilise sur le net en lieu et place de speudo et autre bidules... mais est-ce possible ? D'ailleurs je préconise que les services de l'etat civil affecte un email d'office au nouveau né."

Jérôme Colombain / France INFO "Nouveau Monde"

"Identité, réelle ou fabriquée, d'un individu sur Internet".

Jordi Planas Manzano - Observateur de la société de l'Information (Espagne)

"Identité Numérique" est l'image déformée de la réalité qui peut être observée à travers le grand miroir qui est l'Internet."


Julian Aoun - connecteur 'start-ups et investisseurs'

"je suis tout à fait d'accord avec la définition de Wikipedia qui dit : "L'identité numérique est un lien technologique entre une entité réelle et une entité virtuelle".
Plus concrètement, on pourrait aussi dire : "Ensemble des données personnelles d'un individu restreintes à un cadre numérique". A savoir que pour moi, "l'identité numérique" englobe énormément d'aspects, comme l'environnement numérique & social d'une personne (qui fréquentez-vous, quels sites visitez-vous...).

Pour illustrer ça, le MIT a développé récemment un logiciel permettant de dresser le profil détaillé d'une personne simplement en analysant ceux de ses amis (Facebook, LinkedIn, etc.) [ce qui a d'ailleurs relancé le débat sur la vie privée en ligne, puisque même sans information privée sur un individu, un logiciel est capable d'en dresser un profil complet]".



Olivier ITEANU, Avocat, auteur d'un livre sur l'Identité Numérique. Extrait.
"Notre propos n'est pas d'en dresser l'inventaire ni de proposer une définition théorique de l'identité à la sauce numérique. Tout au plus peut on dire que l´identité numérique c´est l´expression de son identité dans l´univers numérique. Dès l´abord, un certain nombre de constats peuvent être faits du point de vue juridique :

o Aux côtés des fondements génétiques, biologiques, psychologiques, sociologiques et culturels de l´identité, s´en ajoute un nouveau : le contexte numérique. Ce contexte a généré une nouvelle identité, que nous appelons "identité numérique".

o L´identité numérique est partout présente sur la voie publique Internet comme dans l´entreprise, mais cette présence n´est pas "normée" de manière satisfaisante. Elle s´affirme au travers d´une multitude d´identifiants numériques non ou mal gérés.

o L´identité numérique est probablement l´une des clefs de compréhension de la société de l´information dans laquelle nous sommes entrés, et elle dépasse largement la seule question identitaire.

La difficulté, voire l´impossibilité, d´identification des internautes explique, par exemple, pourquoi les pouvoirs publics peinent tant à lutter contre la contrefaçon, en dépit dun train de mesures répressives qui se multiplient d'année en année".



Kassandre Prod  (Kassandre propose une nouvelle façon de produire et diffuser le cinéma)
"Sentiment d'existence créé au travers d'une interface virtuelle".


Jean-Baptiste Roger - Conseil Régional Ile de France
"Identité numérique : tentative, souvent désespérée, de montrer numériquement ce que l'on est, malgré la difficulté de l'exercice."


Jérémy Dumont - Agence "Pourquoi tu cours"
"La trace qu'on se donne sur Internet".
"Passeport vers l'inconnu ?"


Jordi MIR
(Podcasting Web2.0 RSS Radio TV Internet Flash Player Smartphone Technology Website)
"Prendre ses désirs pour la réalité".


Jacques Henri Strauss - bloggeur
La face publique de moi-même que j'accepte de dévoiler sur les réseaux.
 
Pour ma part, je raccroche l'identité numérique à un prénom et un nom (correspondant à ceux d'un passeport ou d'une CI), plus : avatar, pseudo ... le tout sur Internet. En fait, pour un exercice que je croyais facile au début, je me rends compte que la définition est ardue. On peut aussi consulter le site du Forum de l'e-Democratie 2009 et des différents intervenants qui ont planché sur ce sujet.

Ces tentatives de définition peuvent vous donner envie de contribuer ou d'ouvrir largement un débat ... national. Vos réactions ? Commentaires ?
France

Rappel : je signale le
groupe de réflexion "Déclaration des Droits Fondamentaux Numériques" initié par Hervé MORIN. On y parle d'Identité Numérique à chaque proposition d'article de loi. Vos contributions y sont toujours les bienvenues.



Publié dans ACTU_NUMERIQUE

Partager cet article
Repost0

Internet : carte du Haut Débit/coûts

Publié le par France





Pour faire court, c'est au Japon que le débit d'Internet est le plus rapide au monde : 61 Mbit/s pour un coût mensuel de 0,27 $ le Mbit/s par mois ! En France, nous en sommes, en moyenne, à 18 Mbits/s au coût de 1, 64 $ le Mbits/s par mois.... Cherchez l'erreur   ;+)




France



Publié dans BlogZine

Partager cet article
Repost0

Entreprise : des badges sociométriques pour le personnel

Publié le par France

Dans mon édito du 8 octobre, je concluais ma chronique par ces mots "Une société de surveillance est en marche". En lisant cet article publié par l'Atelier*, le 26 octobre 09, j'en ai eu froid dans le dos.

Extrait :

"Pour aider individus, groupes et entreprises à mieux exploiter l'environnement professionnel dans lequel ils évoluent, des chercheurs de l’université de Cambridge envisagent de recourir massivement aux capteurs. Ils proposent ainsi de généraliser l'utilisation de badges sociométriques, capables de reconnaître les activités et les interactions humaines.

Ces derniers consistent en des capteurs de mouvement qui repèrent les personnes à proximité du porteur en communiquant via Bluetooth avec les mobiles ou les PDA équipés. Et évaluent le temps que dure chaque rencontre en utilisant un capteur infrarouge.

Complétés avec des systèmes de captation du son et de l'image, ils permettront d’obtenir une cartographie précise des interactions entre les employés, les managers et les clients.
En plus de ces solutions, ils rappellent que les registres des mails, des conversations sur les messageries instantanées ou des appels téléphoniques fourniront également des informations.
"... Lire la suite : ICI.

Votre avis ? Réactions ? Personnellement, il me paraît impensable de laisser faire de telles pratiques, en entreprise ou ailleurs. "1984" de Georges ORWELL est là ...

France


* Cellule de veille technologique de BNP/Paribas.


Publié dans ACTU_NUMERIQUE

Partager cet article
Repost0

AUDIENCE DU WEB : ce qui a changé depuis 2005

Publié le par France

Ces graphiques sont extraits de la dernière étude de Morgan Stanley - 20 Octobre 2009 - "Economy + Internet Trends". Ils ont été présentés au Web 2.0 Summit à San Francisco.





Ne figure pas dans ce graphique de Morgan Stanley TWITTER.... C'est bien dommage ! Ce fil d'infos en temps réel (quasi synchrone avec les événements ou l'actualité "chaude") a dépassé les 5 milliards de "tweets" depuis sa création : le premier milliard a été franchi entre 2006 et le 31 décembre 2008 et 4 milliards ont réalisé du 1er janvier 09 au 19 Octobre 2009. I M P R E S S I O N N A N T !!!





Pour retrouver l'ensemble des slides, c'est
ICI.

France


Publié dans ACTU_NUMERIQUE

Partager cet article
Repost0

Déclaration de Madrid : pour un respect de la vie privée

Publié le par France

Allez pour une fois, je laisse l'info tel quel, en anglais ! Si vous pensez que des standards (techniques) pour préserver la vie privée (sur Internet) sont importants, signez la Déclaration de Madrid !



Global Privacy Standards for a Global World

The Civil Society Declaration
Madrid, Spain
3 November 2009

Affirming that privacy is a fundamental human right set out in the Universal Declaration of Human Rights, the International Covenant on Civil and Political Rights, and other human rights instruments and national constitutions ;

Reminding the EU member countries of their obligations to enforce the provisions of the 1995 Data Protection Directive and the 2002 Electronic Communications Directive ;

Reminding the other OECD member countries of their obligations to uphold the principles set out in the 1980 OECD Privacy Guidelines ;

Reminding all countries of their obligations to safeguard the civil rights of their citizens and residents under the provisions of their national constitutions and laws, as well as international human rights law ;

Anticipating the entry into force of provisions strengthening the Constitutional rights to privacy and data protection in the European Union ;

Noting with alarm the dramatic expansion of secret and unaccountable surveillance, as well as the growing collaboration between governments and vendors of surveillance technology that establish new forms of social control ;

Further noting that new strategies to pursue copyright and unlawful content investigations pose substantial threats to communications privacy, intellectual freedom, and due process of law ;

Further noting the growing consolidation of Internet-based services, and the fact that some corporations are acquiring vast amounts of personal data without independent oversight ;

Warning that privacy law and privacy institutions have failed to take full account of new surveillance practices, including behavioral targeting, databases of DNA and other biometric identifiers, the fusion of data between the public and private sectors, and the particular risks to vulnerable groups, including children, migrants, and minorities ;

Warning that the failure to safeguard privacy jeopardizes associated freedoms, including freedom of expression, freedom of assembly, freedom of access to information, non-discrimination, and ultimately the stability of constitutional democracies.

Signer la déclaration de Madrid.

France


Publié dans ACTU_NUMERIQUE

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 > >>